Forum sur les jeux de rôles
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Thorur Hammeride (Partie roleplay).

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
AuteurMessage
Thorur Hammeride
Grand(e) maitre(sse) du clavier
Grand(e) maitre(sse) du clavier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1199
Age : 31
Localisation : Lamothe, pas loin de labruguiere, pas loin de Castre, pas loin de Toulouse pas ...
Date d'inscription : 31/08/2008

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Kira
Race: Humain
Points de vie:
29/29  (29/29)

MessageSujet: Re: Thorur Hammeride (Partie roleplay).    Jeu 5 Juil - 1:25

*Thorur écoute avec attention les conseils de Briaré, ce dernier est une vrais mine de savoir en ce qui concerne la ville visiblement, ce qui est plus qu’a propos en vue de son métier.

« Vous savez être vendeur pour cette pension. »

*Glisse le paladin avec un petit sourire taquin qu’il ne se serait pas crus arborer pour quelqu’un de si fraîchement rencontré. Dans tout les cas il est plus qu’heureux de profiter de l’aide du halfelin, la cité est sublime, mais bien grande pour s’y retrouver facilement, ainsi, Thorur s’en remet à lui jusqu’à découvrir la demeure des vielles souches. L’émotion est palpable et le paladin serre doucement la main de Deïrdre devant tant de joie. Il se réjouie sincèrement que cette petite famille soit réunis et il accepte l’invitation avec plaisir. Le thé terminé ils repartent avec briaré et ne peut qu’appuyer les propos de sa douce compagne.*

« Je suis parfaitement de ton avis, il est vraiment bon de les voir si souriant, peut être pourrons nous les saluer de prochaines fois ? »

*Le couple arrive alors devant la fameuse petite pension, et il tache de cacher une crainte latente issus de la rencontre avec de nouvelles personnes. La route avait été plus qu’intéressante dans tout les cas, et il savoure cette architecture qui fleure bon la vie agréable. Écoutant toujours leurs guide il opine à chaque information jusqu’à découvrir les deux femmes. Serrant un instant la main de Deïrdre comme pour la réconforter, il crains cependant lui aussi la suite des évènements.

Il est cependant surprit de leurs réactions, s’attendant presque à du mépris de la part de la naine, mais cela est tout le contraire. Il sourit alors chaleureusement et répond, presque timidement, aux questions qui lui sont posé clairement surprit, et dans le bon sens, par cette situation. C’est à ce moment la qu’ils rencontre la maîtresses des lieux, une halfeline gironde qui se prépare rapidement à accueillir le couple.*

« Hé bien, je ne voudrais pas causer de dérangement, peut être la chambre indépendante sera mieux pour tout le monde si les tarifs sont identiques. Sinon, ce serait la moins cher des deux solutions, nous devons encore nous trouver une situation ici à lunargent. »

*Il ajoute ensuite avec un sourire franc.*

« Cela dit votre pension est plus qu’agréable à la première rencontre, et c’est très agréable de découvrir un tel lieux. »

*Il sourit à la mère de briaré, serrant doucement la main de Deïrdre avec un regard tendre*
Revenir en haut Aller en bas
Nath
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5425
Age : 50
Localisation : Dinard
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Nolorine Pourprelune
Race: Elfe
Points de vie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Thorur Hammeride (Partie roleplay).    Ven 6 Juil - 22:59

*Eulalie Boucledor vous sourit avant de hausser les épaules.*

- "Ne vous inquiétez pas, le prix est le même que la chambre soit dans la maison ou dans le jardin : 15 pièces d'or. Mon prix comprend les repas pour vous deux, les bains et la chambre pour un mois complet."

*Elle fait un petit geste rassurant.*

- "Ne vous chagrinez pas pour le premier mois, il est offert. Cela vous laissera le temps pour trouver un travail tous les deux et voir l'avenir plus sereinement."

*Elle vous regarde avant de hocher la tête et de continuer.*

- "Je pense qu'une chambre indépendante sera le mieux pour vous. D'abord pour vos futurs emplois, cela vous permettra de rentrer et de sortir sans déranger les autres pensionnaires."

*Elle se penche comme pour vous confier un secret.*

- "Il faut dire qu'à part vous, les pensionnaires à l'intérieur de la maison sont tous des retraités. De jeunes gens comme vous, vifs et pleins de vie pourraient perturber leur tranquillité surtout le soir, si vous voyez ce que je veux dire..."

*Elle vous fait un clin d’œil complice qui fait pouffer de rire Deirdre. Eulalie poursuit.*

- "A part les deux dames que vous avez rencontrés au salon, les autres pensionnaires à l'intérieur de la maison sont Messire Varelun Rocgris, un gnome, ancien fabricant et vendeur de jouets; Messire Atuar Sombreliane, un ancien rôdeur de la lointaine Chult...Ne vous étonnez pas de la couleur presque noire de sa peau, c'est la normalité chez les gens de là-bas. Enfin, le dernier de la maisonnée est Messire So-Kéhour Sépret, un ancien juge de la lointaine Mulhorande. Dans le jardin, à part vous, il y a Dame Arzulyne Ambrebois, une dame humaine qui travaille comme secrétaire chez Messire Randall Tourgrise, un avoué de la cité. C'est une femme polie mais un peu distante. Je pense qu'elle met un pécule de côté afin de pouvoir s'acheter une maison bien à elle dans les années à venir. Elle est gentille toutefois, ne vous inquiétez pas."

*Deirdre sourit à son tour à la charmante halfeline.*

- "Je suis de votre avis, ma dame, la chambre du jardin me parait parfaite pour nous. Nous la prenons et je vous remercie pour votre mois gratuit, c'est vrai que cela va beaucoup nous aider."

*Eulalie acquiesce avant de dire.*

- "Suivez-moi, je vous prie."

*Elle quitte son bureau et passe sous l'escalier où se trouve une nouvelle porte qui donne sur un petit couloir. Le couloir possède trois portes : une à droite, une à gauche et une au fond. Eulalie ouvre les portes des deux côtés pour vous faire découvrir deux salles d'eau avec baquets, seaux et un fourneau pour faire chauffer l'eau. La porte du fond ouvre sur une terrasse qui donne sur un petit jardin bien entretenu. D'un côté, une verrière où pousse fruits et légumes; de l'autre, un beau chêne et un banc en bois pour pouvoir s'y reposer ou bavarder. Sur le côté gauche, là où se trouve le chêne et le banc, se trouve également les 4 chambres indépendantes. Les chambres sont mitoyennes mais séparées les unes des autres par un espace abrité où sont empilées des buches de bois, ce qui crée une excellente protection phonique. Eulalie passe devant la chambre la plus proche de l'entrée de la maison, visiblement celle occupée par Dame Ambrebois. Elle s'arrête à la seconde chambre et vous ouvre avant de vous laissez entrer.

La porte s'ouvre sur une grande pièce éclairer par deux fenêtres situées chacune d'un côté de l'entrée. Au fond de la pièce, une cheminée prend presque tout le mur. De chaque côté de la cheminée, deux portes. Dans la pièce principale, le côté gauche est occupé par un bureau avec une chaise coincé entre deux commodes de belle taille. Le côté droit est pour le lit de bonne dimension également tandis que deux fauteuils et une petite table basse se trouve devant la cheminée. Eulalie désigne les deux portes du fond.*

- "La porte de gauche, ce sont des latrines et celle de droite, près de votre lit, c'est une salle d'eau avec une fontaine privée, des brocs d'eau et des serviettes. Les commodes sont pour vos effets personnelles mais vous trouvez dans l'une d'elle un peu de vaisselle pour pouvoir vous faire des boissons chaudes. Le petit déjeuner est servit de la 7ème heure à 9ème heure, le déjeuner de la 12ème heure à la 14ème heure et le dîner de la 19ème heure à la 21ème heure de la journée. Voilà, voilà, je vous laisse vous installez, soyez les bienvenus à Lunargent, jeunes gens."

*La porte à peine refermée, Deirdre se jette à ton cou, toute heureuse. Son regard pétille de bonheur.*

- "Je suis heureuse d'être ici, mon amour, je sens qu'on va y être comme des coqs en pâte ! Tu en penses quoi ? Je trouve notre hôtesse charmante et j'ai hâte de rencontrer les autres pensionnaires."
Revenir en haut Aller en bas
Nath
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5425
Age : 50
Localisation : Dinard
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Nolorine Pourprelune
Race: Elfe
Points de vie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Thorur Hammeride (Partie roleplay).    Mer 17 Oct - 12:38

*Thorur serre Deirdre dans ses bras, souriant à pleines dents.*

- "J'en pense que tu as raison, mon amour. Nous allons être bien ici et les résidents, tout comme notre hôtesse ont l'air de gens accueillants."

*Il se penche et embrasse tendrement son aimée avant de la relâcher à regret. Il ne leur faut que quelques minutes pour ranger leurs effets personnels et se familiariser avec leur nouveau logis. Une fois cela fait, ils sortent tout les deux, main dans la main et contemplent le jardin. Deirdre pousse un soupir d'aise et pose sa tête sur Thorur.*

- "Bon, maintenant que nous voilà installés, il va falloir faire le tour de la cité pour trouver du travail. Mieux vaut s'y mettre de suite. Viens..."

*Entrainant le paladin à sa suite, elle sort de la charmante pension et marche d'un bon pas vers le centre de la ville. En chemin, le couple passe devant un petit square d'où l'on entend de la musique et des chants. Deirdre pile net et dresse l'oreille avant de montrer le fond du square du doigt.*

- "Tu entends ça ? Viens, allons jeter un œil."

*A la surprise de Deirdre, le fond du square, caché par une bordure d'arbres et de fourrés, abrite une maison en pierre d'où s'échappe les chants et la mélodie. Au dessus de la porte d'entrée de la demeure, un panneau indique : "Ecole de musique et de chant". Deirdre sourit, ravie et pousse la porte pour entrer. A l'intérieur, le hall ouvre sur quatre portes de part et d'autre et un escalier qui monte à l'étage. De chaque côté de l'escalier, un petit couloir court donne sur une porte. Une dernière porte, enfin, se situe sous l'escalier, côté gauche. Le hall possède également un petit bureau et une chaise sur laquelle est assise une très vieille dame aux cheveux gris et aux yeux tout aussi gris. Son regard, bienveillant, se pose sur le couple qui vient d'entrer et un sourire vient ourler ses lèvres.*

- "La bonne rencontre, jeunes gens, que puis-je faire pour vous ?"

*Deirdre et Thorur se présentent à la vieille dame, qui se nomme Eraldina Plumerousse et se trouve être la secrétaire et la directrice de l'école de chant et de musique. Elle est plus que ravie de faire visiter l'école aux deux tourtereaux et leur fait faire le tour du propriétaire avec entrain. Deirdre sent que la vieille dame reste passionnée, malgré son âge, pour son établissement et cela la touche beaucoup. Les quatre portes du rez-de-chaussée sont consacrées à la musique. Les deux portes du fond donnent respectivement sur la cuisine et la salle à manger de la maison. La porte sous l'escalier mène à la cave tandis qu'à l'étage, se trouve la chambre de la propriétaire, une salle d'eau, une bibliothèque et deux salles de chant. Mme Plumerousse tient l'établissement, s'occupant de toute la partie administrative tandis que ses employés, au nombre de cinq, donnent les cours. Le cœur de Deirdre fait un bond dans sa poitrine lorsque la vieille dame leur dit chercher un professeur de musique pour remplacer Mme Pipanbois, qui vient de partir de la cité pour rejoindre sa famille à Eauprofonde.

Aussitôt, Deirdre se propose et la discussion s'engage entre les deux femmes. Thorur s’éclipse pour aller écouter le cours de chant à l'étage. Le cours est donné par un homme d'une cinquantaine d'années, aux petites lunettes rondes et à la barbichette poivre et sel magnifiquement entretenue. Le professeur, à l'air débonnaire, bat la cadence de la main tandis qu'une fillette, génasi d'air, de dix ans à peine chante d'une voix cristalline et aérienne. Un frisson parcourt le paladin tant le chant de l'enfant est beau. Il ferme les yeux et se laisse emporter par les tonalités susurrantes qui lui évoque une brise légère dans une clairière et un souvenir...celui d'un pique-nique avec sa mère dans une clairière lorsqu'il était enfant. Il entend encore le rire qu'elle avait et un sourire vient ourler ses lèvres. Il sursaute quelque peu lorsque Deirdre pose sa main sur son épaule. Il se tourne vers elle, surpris, puis regarde autour de lui. Le temps a passer plus vite qu'il ne pensait. Deirdre lui sourit, visiblement ravie.*

- "Eh bien mon chéri, tu as devant toi la nouvelle professeur de musique de l'école de Mme Plumerousse. Je vais pouvoir aller faire une offrande pour remercier Liira de sa bonté ainsi que Tymora."

*Elle fait un clin d’œil à son aimé.*

- "Il ne reste plus qu'à te trouver un emploi et ça sera parfait."

*Après avoir pris congé de Mme Plumerousse, le couple poursuit son chemin et fini par s'arrêter devant le temple de Tyr. Deirdre lâche la main de Thorur avant de lui dire.*

- "Je te laisse faire , mon amour, je vais au temple de Liira puis à celui de Tymora, rejoins-moi là bas lorsque tu auras terminé."

*Thorur regarde Deirdre partir avant d'entrer dans le temple. Il est reçu par le père Rafaël Fort-Dragon, un homme d'une quarantaine d'années à la stature de guerrier nordique. Le père Rafaël accueille le paladin avec empressement.*

- "C'est notre dieu qui vous envoie, mon fils, j'avais justement besoin d'une personne comme vous pour seconder mon paladin instructeur, maître Donorann Ecunoir. Voyez-vous, il commence à être un peu âgé du haut de ses 70 ans et se fatigue vite. Votre charge, si le poste vous convient, sera de le seconder dans ses cours et de vous charger des sorties éducatives des jeunes paladins. Par sorties éducatives, j'entends tout ce qui touche au combat, bien entendu. Cela peut aller de patrouilles dans les environs de la cité à aller voir des combats organisés lors de spectacles. Car à mon avis, tout est bon à apprendre lorsqu'il s'agit de se battre, tout en gardant son honneur et celui de notre vénéré dieu."

Thorur, après discussion, accepte volontiers ce poste et va prier et remercier Tyr avant de ressortir, ravi de la tournure des événements. Il rejoint sa belle au temple de Tymora et en profite pour remercier la dame de la chance pour son aide si généreuse à leur encontre. Une fois leurs remerciements faits, le couple profite de cette journée, fraîche mais ensoleillée, pour flâner un peu dans les rues animées de Lunargent. Lorsque la douzième heure du jour sonne, ils vont déjeuner dans une petite auberge avant de rentrer à la pension. Il passe l'après-midi à faire plus ample connaissance avec les autres pensionnaires de la résidence de Mme Boucledor et poursuivent les discussions commencées autour d'un succulent repas, le soir. Ils regagnent leur chambre, à la nuit tombée et laissent libre court à leur amour durant une partie de la soirée. Enfin, épuisés mais heureux, ils s'endorment dans les bras l'un de l'autre, conscient qu'une nouvelle vie commence pour eux...
Revenir en haut Aller en bas
Nath
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5425
Age : 50
Localisation : Dinard
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Nolorine Pourprelune
Race: Elfe
Points de vie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Thorur Hammeride (Partie roleplay).    Jeu 25 Oct - 14:31

Les cloches des temple sonnent à peine la sixième heure mais Deirdre est déjà réveillée. Elle ouvre les volets de la cuisine et offre son visage souriant aux premiers rayons du soleil estival. Elle allume le fourneau et pose sur la lourde plaque de fonte la bouilloire. Pendant que le feu prend en crépitant, elle dispose sur la table le plat qui contient le fromage et le panier à pain. Elle installe les écuelles et les couverts avant de préparer un gruau d'avoine qu'elle parfume avec quelques framboises fraîches. Enfin, alors qu'elle termine de faire le thé, elle entend avec bonheur le pas de Thorur qui vient la rejoindre. Elle lève son regard clair sur lui, qui revient de sa marche matinale quotidienne. Il s'approche, l'embrasse avant de poser sa main sur le ventre rebondie qu'elle lui offre. Il relève vers elle un regard emplit d'amour et de reconnaissance. Elle sait combien il est heureux et sent son cœur bondir de joie à cette pensée. Ils s'assoient et mangent tout en discutant de l'actualité de la cité, de leurs amis, de leur travail respectif, bref de plein de sujet différent.

Deux ans ont passé depuis leur arrivée à Lunargent. Ils ne sont restés que quelques mois à la pension Boucledor avant de trouver une charmante maison dans un quartier calme de la cité, et de s'y installés. Leur travail respectif leur a fait connaitre bien des gens et leur a apporté de nombreux amis. Jamais les deux jeunes gens n'auraient cru vivre une vie si heureuse ensemble mais force est de reconnaitre que leur vie est belle ici. Et voilà que leur bonheur va encore croitre. Dans quelques dizaines maintenant, Deirdre mettra au monde leur premier enfant et elle espère bien qu'il sera le premier d'une belle fratrie. Ils finissent leur repas du matin puis se regardent l'un l'autre, joignent leur main, entrecroisent leurs doigts et sourient sans dire un mot. Parler ? Pour dire quoi ? Ils n'en n'ont pas besoin...Ils restent ainsi, simplement heureux d'être ensemble, amoureux comme au premier jour et confiants dans l'avenir...

Revenir en haut Aller en bas
Nath
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5425
Age : 50
Localisation : Dinard
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Nolorine Pourprelune
Race: Elfe
Points de vie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Thorur Hammeride (Partie roleplay).    Dim 28 Oct - 23:58

- "Maman, maman, on y va ?"

*Deirdre soupire et lève les yeux au ciel.*

- "Oui, oui, j'arrive mon poussin."

*Elle termine de s'habiller avant de rejoindre les enfants dans le jardin. Elle ferme la porte à double tour et se retourne vers eux en souriant. Zaël, l'aîné, lui rend son sourire du haut de ses 10 ans. Meilil et Shandri, les jumelles de 8 ans trépignent devant le portail tandis qu'Azuil, 6 ans et Evendur, 4 ans attendent calmement. Elle les rejoints en ensemble, ils se rendent d'un bon pas vers la grand-place où se tient la fête de Flammerige. Deirdre aime cette fête qui célèbre l'été, la chaleur et le beau temps. On y voit de nombreux artistes de rue, des chanteurs, des danseurs, des jongleurs, des montreurs d'ours qui égayent les lieux tandis que des stands proposent des denrées venant de tout les royaumes. La petite troupe fait un détour par le temple de Tyr afin d''y retrouver Thorur qui les attends déjà sur les marches d'entrée de la vaste bâtisse. Deirdre embrasse son époux avant de lui prendre la main et de poursuivre son chemin à ses côtés.

Ils s'arrêtent à un stand où un panneau de bois peint de couleurs vives indique : "Calimshan". Un homme propose aux gens de monter sur le dos d'un dromadaire à l'harnachement coloré et de faire un petit tour pour une somme modique. C'est là que la famille Hammeride s'arrête pour laisser aux enfants le temps de faire un tour sur cet étrange animal. Pendant ce temps, Deirdre achète quelques pâtisseries typiques de ce lointain royaume. Elle achète un peu de thé parfumé à la menthe ainsi que quelques tissus pour pouvoir confectionner des vêtements pour les enfants. Les couleurs vives lui plaisent bien et Thorur approuve son choix d'un signe de tête. Une fois la petite promenade à dos de dromadaire terminée, les enfants courent vers un autre animal enfermé dans une solide cage en métal. Le panneau de bois du stand indique "Chult" et le soigneur de la bête explique qu'il s'agit d'un vélociraptor, un dinosaure très dangereux de la jungle. Le soigneur vend des dessins, des peintures et des gravures sur bois de sa bestiole ainsi que des dents montées sur collier. Deirdre achète des dessins pour chacun des petits avant de poursuivre la visite.

A côté du dinosaure, un stand propose des denrées venant de Maztica. Deirdre y achète du chocolat et quelques jolies poteries typiques. Les enfants ouvrent des yeux ronds et avides d'apprendre ce qui réconforte autant Thorur que leur mère. Sur le stand de l'Anauroch, Deirdre achète des keffiehs, une sorte de foulard qui sert également de chapeau pour se protéger du soleil. Les enfants adorent et les mettent sitôt achetés. Au stand de Kara-tur, elle prend papayes, goyaves et lychees pour goûter et faire goûter aux enfants ces fruits venus de si loin. Deirdre passe de stand en stand, achetant par ci, par là, de petites choses avant d'emmener les enfants assister à un spectacle de marionnettes rigolotes donné par une petite troupe d'artistes du Cormyr.

La famille continue en admirant les jongleurs et les cracheurs de feu puis en battant des mains au rythme des instruments d'une troupe de musiciens. Ils dansent tout en accompagnant de leurs claquements de mains les chansons d'une prêtresse de Milil à la voix angélique. Ils passent l'après-midi ainsi à déambuler parmi les stands et les artistes de rue avant de s'en retourner chez eux, à la nuit tombée. Thorur porte les deux plus jeunes dans ses bras tandis que Deirdre traine de son mieux les jumelles qui ont du mal à quitter le lieu de la fête. Enfin, tout le monde arrive à bon port et les enfants passent le repas à parler joyeusement de tout ce qu'ils ont vu et découvert. Une fois le dîner terminé, ils viennent s'installer, comme ils aiment à le faire tous les soirs, sur le tapis moelleux du salon, pour écouter leur père raconter l'une de ses aventures passées. Deirdre aime voir ses enfants ainsi pendus aux lèvres de leur père et adore voir leur regard admiratif se poser sur lui.

Comme à son habitude, elle remercie intérieurement les dieux de leur bonté vis à vis d'elle, de Thorur et de ses enfants. Elle remercie pour cette vie heureuse, simple et surtout sans grands soucis ou dangers importants. Une petite ride d'inquiétude apparait toutefois sur son front. Elle ne peut s'empêcher d'avoir peur pour l'avenir. Elle craint toujours que quelque chose de terrible vienne gâcher leur vie si parfaite et espère qu'il ne s'agit là que d'une simple inquiétude et non pas d'une sombre prémonition. Elle fini par sourire de nouveau, bien décidé à cacher à Thorur son angoisse.

°° A quoi servirait de lui en parler ? A part à l'inquiéter et à le rendre, lui-aussi, angoissé. Non, mieux vaut qu'il ne sache rien de mes inquiétudes. °°
Revenir en haut Aller en bas
Nath
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5425
Age : 50
Localisation : Dinard
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Nolorine Pourprelune
Race: Elfe
Points de vie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Thorur Hammeride (Partie roleplay).    Ven 2 Nov - 0:05

*Deirdre regarde Thorur mettre une bûche dans la cheminée. Il tente de cacher la douleur qui irradie dans ses vieilles articulations ainsi sollicitées mais sa grimace n'échappe pas aux yeux perçants de son épouse. Elle sourit tendrement alors qu'il regagne en boitant son fauteuil. Autour d'eux, leurs enfants s'activent pour préparer le repas de "la fête des enfants de Nightal" tandis que leurs 10 petits-enfants sont assis sur le tapis et attendent avec impatience que Thorur reprenne son récit. Tous les ans, il prépare pour cette soirée spéciale les meilleurs souvenirs qu'il possède sur sa vie d'aventure au temps de sa jeunesse pour en faire profiter les enfants. Deirdre se joint à lui et ensemble, ils meublent la soirée d'une atmosphère particulière où le danger côtoie les actions généreuses ou héroïques dans les histoires racontées. Pendant que Thorur reprend son histoire, Deirdre l'observe, attendrie comme toujours, et toujours aussi éprise de son tendre paladin. Les rides ont creusées son visage mais son regard reste limpide et éclairé. Une bouffée d'amour vient inonder tout son être et elle pousse un discret soupir d'aise.

Pourtant, l'angoisse est toujours présente dans le cœur de Deirdre. Certes, ce n'est plus celle de ses jeunes années où elle avait si peur que leur bonheur ne vienne à être entravé mais plutôt une crainte de voir partir son aimé vers un lieu où elle ne pourra le suivre avant longtemps. La vieillesse a embrassé le paladin et même s'il reste en assez bonne santé, elle sait que du haut de ses 88 ans, il n'est plus bien loin de la fin de sa vie. Elle frissonne à cette idée et se rappelle avoir pensé à cette fatale évidence il y a bien des années, lors de la naissance de leur premier enfant. A l'époque, elle avait pleuré en cachette de nombreuses fois tant l'idée de perdre l'amour de sa vie l'avait terrifié. Puis, avec le temps et les tracas de la vie quotidienne, l'angoisse s'était plus ou moins endormie. Mais depuis quelques mois, Deirdre la sent revenir au grand galop et la peur la laisse souvent fatiguée moralement. Elle regarde Thorur qui s'enflamme en racontant un combat qu'il a mené contre un dragon avec des compagnons d'armes et sent son cœur se serrer.*

°° Que deviendrais-je sans toi, mon aimé ? Comment vivre sans ta présence rassurante à mes côtés ? Oh dieux, entendez-moi et accordez-moi de partir en même temps que lui afin que nous ne soyons jamais séparés... °°

*Son histoire terminée, Thorur laisse les enfants rejoindre leurs parents pour se laver les mains avant le repas et s'approche de Deirdre qui lui sourit. Il s'agenouille avec difficulté et une belle grimace de douleur avant de saisir les mains délicates et fines de sa belle dans les siennes. Il les attirent à ses lèvres, les baisent tendrement avant de relever la tête vers le si beau visage de Deirdre. Malgré les années, aucunes rides ne vient abimer son visage et le paladin prend en plein cœur cette inéluctable constatation. Il sait combien cela torture sa douce et aimante épouse malgré tout ses efforts pour le lui cacher. Ce soir, il se décide à lui parler de ce sujet si sensible.*

- "Mon amour, je sais combien notre différence raciale t'angoisse aujourd'hui encore plus qu'hier. Je n'ai qu'à te regarder pour voir combien le temps a eu prise sur moi et combien il t'a épargné. Je sais que tu as peur de me voir mourir et de te retrouver seule. Mais ma douce, ton espérance de vie est bien plus longue que la mienne et il ne faut pas que tu restes à te morfondre lorsque je ne serais plus à tes côtés."

*Thorur sent la souffrance étreindre son cœur lorsque Deirdre se met doucement à pleurer. Il pose sa main sur la joue de son aimée et lui sourit amoureusement.*

- "Je t'en prie, ne pleure pas ma chérie. Tu es l'amour de ma vie, tu le sais, et c'est parce que je t'aime si fort que je veux ton bonheur. S'il te plait, lorsque je serais parti, reste vivante ! Tu dois vivre pour nos enfants, pour nos petits-enfants et surtout pour toi. La vie est si belle, mon tendre amour, et il y a de si belles choses à admirer. Ne t'enfermes pas dans la solitude, profites de chaque moment et si ton cœur vient à vibrer à nouveau pour un autre homme, ne perd pas de temps à culpabiliser en pensant à moi, vie, mon amour, et tu feras de moi un homme comblé. Et quand le temps viendra, nous nous retrouverons dans l'au-delà."

*Deirdre fond en larmes et ils s'étreignent longuement tous les deux, en silence. Pour eux, c'est une évidence, ils seront réunis lorsque le temps viendra, dans l'au-delà. Mais pour le moment, Thorur se redresse, embrasse sa belle avant de l'aider à se lever de son fauteuil. L'un en face de l'autre, ils restent quelques secondes à se regarder ainsi, main dans la main. Comme toujours, ils n'ont besoin d'aucune parole pour communier à travers l'amour sincère qu'ils se vouent depuis tant d'années et qui n'a jamais faiblit. Puis, la voix de leurs enfants les ramène au moment présent et ils se sourient avant de se diriger, ensemble et toujours main dans la main, vers la tablée joyeuse d'où fusent des rires et des chants. Du haut de son royaume céleste, confortablement installée dans une méridienne, Sunie les regarde avec tendresse et se promet d'exaucer leur voeu le plus cher.*

- "Oui, enfants de l'amour, vous serez réunis pour l'éternité, j'y veillerais !"



Ainsi se termine la belle histoire de Thorur et Deirdre, du moins celle qui est écrite. Elle continuera à se poursuivre dans notre imaginaire, dans les moments où notre esprit se mettra à vagabonder ou même dans nos rêves. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thorur Hammeride (Partie roleplay).    

Revenir en haut Aller en bas
 
Thorur Hammeride (Partie roleplay).
Revenir en haut 
Page 15 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
 Sujets similaires
-
» Partie de plaisir
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 37 !
» Partie de chasse entre amie [ Nuage Argentée ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masterole :: Les tables :: Royaumes oubliés - Bief de Vilhon-
Sauter vers: