Forum sur les jeux de rôles
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En route pour la Porte de Baldur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nath
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5344
Age : 49
Localisation : Dinard
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Nolorine Pourprelune
Race: Elfe
Points de vie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: En route pour la Porte de Baldur.   Mar 2 Mai - 0:01

Mériale hausse les épaules.

- Hélas, il n'est pas le seul qui semble attirer la mort sur ses proches. S'il fallait s'arrêter sur ce funeste constat, on ne vivrait plus que seul et loin de tout et de tous. Beshaba est une déesse terrible lorsqu'elle s'attache à vous gâchez la vie mais elle est aussi versatile et aime changer de cible régulièrement. La noirceur qui obscurcit une vie peut-être remplacée par la clarté. Je suis une éternelle optimiste...

Les propos que tient ensuite le gardien du cimetière lui fait froncer les sourcils. Elle demande, intriguée.

- Qu'êtes-vous en train de me dire ? Vous savez qui a pu assassiner ces personnes sur le même mode opératoire ? Quel rapport avec Tancrède ?


Lorsque le vieillard parle de la substance noirâtre qui entoure le cercueil vide de l'épouse du rôdeur, Mériale le questionne sur le sujet.

- Quand vous avez envoyez la lettre à votre confrère, vous deviez avoir une opinion sur cette substance, sur ce que cela pouvait être. Vous en pensiez quoi ?

Le bruit sourd du gant clouté du nordique sur le sol fait sursauter la fermière. Elle se tourne vers lui et le regarde approcher. Quand il parle de sortir du cimetière, elle se détourne à nouveau vers le gardien et constate que ce dernier a disparu. Elle hésite une seconde puis revenant sur le rôdeur lui désigne le lieu où, une minute plus tôt, se tenait le gardien.

- Tu n'as pas vu mais pendant que tu te recueillais sur la tombe, j'ai parlé au gardien du cimetière...

Elle lui fait une description du vieillard avant de poursuivre.

- Il m'a demandé si je te connaissais bien et surtout si je savais comment tu vivais à La porte de Baldur. Il semblait vouloir me mettre en garde contre la fatalité qui semble te poursuivre. Il voulait savoir si tu étais devenu un mercenaire. Il semble bien te connaître. Il m'a aussi parlé du mode opératoire similaire pour les personnes mortes autour de toi.

Pendant qu'elle énumère ce que le vieux gardien lui a dit, elle observe bien les réactions du rôdeur. Elle l'invite toutefois d'un geste de la main à poursuivre leur conversation tout en quittant le cimetière. Le lieu, bien qu’entretenu et propre, ne lui donne pas plus envie que cela d'y rester. Peut-être aussi que les paroles du gardien l'ont plus interpellé que ce qu'elle veut bien admettre.
Revenir en haut Aller en bas
Frenchtouch03
Habitué
Habitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 20
Date d'inscription : 06/05/2016

MessageSujet: Re: En route pour la Porte de Baldur.   Mar 30 Mai - 23:22

En écoutant Mériale parler, le Gardien avait hocher la tête, comme compatissant. Un peu comme s'il voulait dire "Ma pauvre enfant, si vous saviez..."... Mais à ses deux questions, il répondit simplement :

"Des doutes... Uniquement des suppositions !"

Puis il avait disparu.

Quant à lui, Tancrède serra la mâchoire. Enfin, un peu plus que de coutume.


"Vieux fou."

Lâcha-t-il, mais sans vraiment d'animosité.

"Je le voyais souvent, quand je vivais ici. J'appréciais la paix de l'endroit. Sa pureté, aussi... et sa relative solitude. Cet homme ne parle que quand il a quelque chose derrière la tête. Mais ses paroles sont étranges. Troublantes, même."

Il suivit la fermière jusqu'à l'extérieur du cimetière, où ils reprirent la route que leur avait indiquée Frère Premier chez Ginette. En chemin, il poursuivit :

"Mais un mercenaire, ça, jamais. Je ne me résoudrais pas à vendre mon épée et la vie du prochain pour de l'argent... Hamiraga a un jour bien tenté de m'inculquer quelque bon sens après m'avoir vu m'entraîner à l'épée, mais je préfère laisser ce genre de métier à ce... genre d'individu."

Ils approchaient des égouts désignés par le sectaire. Malgré cela, l'affluence puante et crasseuse de monde, se dirigeant vers les ruines d'un bâtiment dont la haute façade était ornée d'une grande flèche, leur permettait de discuter tout leur compte.

"Quant aux morts, ah ! la mort... Je suis né avec. Je ne m'en détacherai jamais, je le crains. Oui, beaucoup ont rejoints le Plan de Fugue de ma lame, aussi. Des malfrats. Des gens mauvais. Pas tous nécessiteux et à l'article de la mort, non, mais aussi gras et riches. Ce sont ceux-là que je déteste le plus. Oui Mériale, je les hais... Ou les haïssais. Je ne sais plus. De toute façon, ceux dont je vous parle sont morts. Mais de là à voir ma femme succomber dans cette lutte contre le Mal..."

Il marqua une petite pause, puis reprit :

"Je n'étais pas très bien quand ma femme est morte, vous savez ? Mais celui qui l'a tuée..."

À ce moment, il passa un gant sur son visage, comme s'il était très fatigué... ou qu'il hésitait sur ce qu'il voulait dire ensuite.

"... il est mort de même."

Et disant, il semblait la voir pour la première fois.

Puis, il secoua la tête, comme pour se reprendre :


"Je te demande pardon, Mériale : je t'ai encore vouvoyée..."
Revenir en haut Aller en bas
Nath
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5344
Age : 49
Localisation : Dinard
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Nolorine Pourprelune
Race: Elfe
Points de vie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: En route pour la Porte de Baldur.   Mer 31 Mai - 22:21

Les paroles d'explication que le nordique offre à la fermière, pendant qu'ils marchent vers l'entrée des égouts désignée par le sectaire, lui paraissent bien embrouillées. Quelque chose lui souffle que Tancrède ne lui dévoile pas toute la vérité et cela l'inquiète.

°° je comprend que la vérité soit difficile à dire mais j'ai la sensation désagréable que tu me caches des choses, mon ami, et j'en suis bien chagrinée. °°

Mériale n'aime pas la méfiance que l'attitude de son ami éveille en elle mais elle n'arrive pas, pour le moment, à éteindre cette petite lueur de suspicion. L'entendre la vouvoyer à nouveau la peine et lui fait comprendre que le nordique est déstabilisé. Elle pousse un petit soupir discret, pose sa main sur son avant-bras avant de lui sourire pour le réconforter.

- Ce n'est pas grave, mon ami, ne t'inquiète pas.

Malgré ses doutes et ses questions sans réponses, la fermière décide de remettre à plus tard des explications qu'elle désire plus précises.

°° Nous verrons cela plus tard. Pour l'heure, nous avons plus urgent à régler ! °°
Revenir en haut Aller en bas
Frenchtouch03
Habitué
Habitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 20
Date d'inscription : 06/05/2016

MessageSujet: Re: En route pour la Porte de Baldur.   Lun 28 Aoû - 0:11

Et la fermière ne croyait pas si bien songer ! À peine la dernière phrase résonnait-elle dans son esprit qu'une voix forte résonna dans la place qu'ils longeaient depuis quelques instants, s'éloignant lentement de l'attroupement.

"Mes frères ! Mes sœurs ! C'est avec le cœur emplit d'une grande fierté que je vous vois chaque semaine de plus en plus nombreux à venir écouter la voix de la Pierre ! Mais je n'en ressent pas moins une grande tristesse : en effet, je sais que c'est la misère et le besoin qui vous ont jetés, qui dans le caniveau, qui sur les routes où ils ont finis par nous trouver ici... Je ne dirai pas de sottise : "Telle est la volonté de Torm.", ou bien "Heaum te tente pour voir comment te glorifier". Non ! Ce n'est pas Torm qui a détruit la Porte, ce n'est pas Heaum qui a souillé votre grain ! Une volonté supérieure n'impose pas ses désirs à votre vie ! C'est le vampire qui a détruit la Porte et maudit les récoltes ! De courageux aventuriers se sont rebellés contre ce que les faibles appellent le "Destin" et l'ont tués !"

Ils se tut un instant. C'était la voix de Frère Premier ; Tancrède imaginait sans problème le charismatique harangueur manipuler le rassemblement de miséreux, trop contents d'être écoutés (Surtout depuis que les religieux environnants étaient mystérieusement morts...)... et la face de brute de Frère Second dissimulé dans l'ombre, détaillant la foule. Mais il ne pouvait pas le voir, bien sûr : lui et Mériale avaient atteint une sorte de canal qui avait été profond, jadis, mais depuis réduit à un petit liserai d'eau nauséabond. En le suivant, ils arriveraient aux égouts.

La voix reprit :


"Je sais que nous ne sommes pas tous appelés à devenir des héros. Moi-même, que suis-je ? Le moins héroïque de vous tous, sans doute, moi qui suit incapable d'effort sans souffrir la mort... Mais dans chacune de nos vies se cache un vampire ! En chacun de nous se cache un héros ! La misère présente sera demain un souvenir, si nous acceptons de nous en remettre à nous même, de reprendre confiance en l'Homme ! Les dieux ne vous aideront pas. L'aide extérieure n'arrivera pas. Vous, vous vous sauverez !"
Revenir en haut Aller en bas
Nath
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5344
Age : 49
Localisation : Dinard
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Nolorine Pourprelune
Race: Elfe
Points de vie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: En route pour la Porte de Baldur.   Lun 28 Aoû - 0:14

Alors qu'ils longent la place discrètement pour gagner l'ancien canal presque à sec, Mériale ne peut empêcher le prêche du frère premier d'arriver à ses oreilles. Elle serre les poings en même temps que les mâchoires en entendant l'hérésie qui sort de la bouche de cet homme.

°° Quelle hérésie ! Cet imposteur est en train d'inoculer un venin spirituel à ces pauvres gens. Il utilise le fléau qui s'est abattu sur eux pour les détourner de leur foi. °°

La fermière est outrée de cette horrible manipulation et prie intérieurement.

°° Tyr, juge cet homme pour son action hérétique. Hoar, châtie-le afin qu'il expie sa faute ! °°

La colère gronde en elle et il lui faut faire un effort certain pour réussir à la contenir. Elle a toujours été une fervente croyante et a beaucoup de mal à supporter qu'on manque de respect à ceux qui sont au-dessus de toutes choses.
Elle a peur aussi, peur pour tous ces pauvres hères qui, du fond de leurs misères, risquent de perdre leur âme immortelle en se laissant bercer par les mots ensorcelants de cette sirène faite homme. Elle déteste qu'on profite des plus faibles et espère sincèrement que Tancrède et elle pourront arrêter ces imposteurs avant qu'ils n'aient perpétrer des dégâts irréversibles pour les âmes simples des habitants du quartier.
Tandis qu'ils entrent dans le long tunnel aux odeurs nauséabondes, Mériale s'inquiète et demande en chuchotant au rôdeur.


- Tu as prévu une torche, Tancrède ?

Alors qu'elle est en train de poser sa question, lui revient en mémoire une discussion qu'elle eut avec son défunt époux. Il lui parlait de ses années d'aventures avec ses compagnons de l'époque et du fait que l'un d'eux, mage, avait jeté un sort perpétuel de lumière sur un simple bandeau en cuir qui lui appartenait. Grâce à ce sortilège, à chaque fois qu'ils avaient besoin d'éclairer les environs, Philianir sortait son bandeau et y voyait aussi bien que s'il tenait une lanterne sourde au-dessus de sa tête. Mériale a un sourire dépitée...

°° Quand je pense que j'ai enterré ses objets magiques avec lui, pensant qu'ils ne me serviraient jamais...Si j'avais su ! °°
Revenir en haut Aller en bas
Frenchtouch03
Habitué
Habitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 20
Date d'inscription : 06/05/2016

MessageSujet: Re: En route pour la Porte de Baldur.   Sam 2 Sep - 23:00

L'odorant conduit apparaît devant eux, sombre comme la gorge de quelque démoniaque entité cherchant à les avaler. L'image n'était peut-être pas la plus réconfortante qui soit, mais c'était celle qui s'imposait à Tancrède...

À la question de la fermière, le chasseur se contenta de tirer de son sac de voyage informe un bâtonnet pas plus grand qu'un bras pourvu d'une extrémité arrondi.


"Moi ? Toujours."

Alors que le discours de Frère Premier et les murmures de la foule n'était plus qu'un lointain brouhaha, Tancrède fronça néanmoins les sourcils :

"L'ennui, c'est que je n'en porte que deux. Sans doute serait-il plus prudent d'en prendre une chacune... Hélas, si jamais nous la perdons, nous nous retrouverons sans lumière dans ces égouts. Savais-tu que la rumeur populaire voulait qu'il y ait un vaste réseau de souterrains sous la Porte de Baldur, vestige de constructions anciennes ? Peut-être est-ce un peu exagéré, mais si ne serait-ce que le quart existe et qu'il est sous le contrôle des adorateurs de la Pierre Vivante... je ne sais pas ce que nous allons y trouver."

Il se tourna de nouveau dans la direction de l'ombre.

"Après tout, pourquoi nous séparerions-nous ? Mais la prudence... Qu'en dis-tu, Mériale ?"
Revenir en haut Aller en bas
Nath
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5344
Age : 49
Localisation : Dinard
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Nolorine Pourprelune
Race: Elfe
Points de vie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: En route pour la Porte de Baldur.   Sam 2 Sep - 23:02

Mériale fronce les sourcils et secoue la tête.

- J'en pense qu'il vaut mieux rester ensemble. Si on nous attaque, nous aurons plus de facilité à nous défendre à deux que seul face à plusieurs adversaires.

Elle prend la torche que lui tend le rôdeur, le remercie et la range dans son sac. Elle tapote le cuir avant de parler.

- Je garde la torche, on ne sait jamais, au cas où on viendrait à être séparés, j'aurais comme toi, de quoi voir ce qui m'entoure.

Repensant à ce que Tancrède vient de dire, elle ajoute.

- Cela ne m'étonne pas vraiment. Tu sais, mon défunt mari, Philianir m'a conté beaucoup de ses aventures et certaines lui ont fait découvrir les profondeurs qui se cachent sous certaines des cités des royaumes. A savoir si le culte de la pierre vivante a colonisé ces antiques constructions ...Peut-être ou peut-être pas. Nous allons très vite le savoir. Avançons...
Revenir en haut Aller en bas
Frenchtouch03
Habitué
Habitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 20
Date d'inscription : 06/05/2016

MessageSujet: Re: En route pour la Porte de Baldur.   Mer 6 Sep - 1:01

Tancrède hocha gravement la tête. Le courage de cette femme l'étonnerai toujours. Quand il repensait à ses compagnons d'aventure... cet Hamiraga, ou bien cet Homme-Lézard deux fois haut comme lui... qui renâclait à entrer dans le moindre vestibule plongé dans l'ombre, Mériale lui faisait l'effet d'être le jour, et eux la nuit. Et cela lui faisait du bien de quitter l'obscurité pour entrer un peu dans la lumière.

Ces anciens compagnons n'étaient pas mauvais, loin s'en fallait... Mais ils n'avaient clairement pas la grandeur d'âme naturelle nécessaire pour créer une cohésion de groupe viable. Cet énergumène chanteur, cet Enumasam, aurait peut-être pu sauver son ancienne compagnie à lui seul... Mais il prenait trop les choses à la légère, toujours sur le ton de la plaisanterie ; si Tancrède le soupçonnait d'être un homme sérieux et bon au fond de lui, il n'en laissait rien paraître, préférant débiter des âneries et commettre bêtise sur bêtise pour qu'on le croit inoffensif.

Même constant pour Deuillonmbre. Ce paladin cachait ce qu'il était réellement. Pourquoi donc ? Tancrède, qui le respectait énormément, avait tenu en laisse sa curiosité naturelle pour ne pas le troubler.

Mais avec Mériale, c'était différent... Elle si bonne ! Avec ses compagnons, son prochain ! Elle serait peut-être capable de s'entendre même avec Morlun, ce qui n'était pas une mince affaire ! Rien d'étonnant à ce qu'elle se soit mariée à un homme de sa trempe. Tancrède l'aurait bien rencontré ; à côtoyer les gens de bien, ils finissent pas déteindre sur vous et ainsi couvrir les horreurs du passé... Mais jamais il n'avait osé demandé pourquoi il était mort. Peu lui importait du pourquoi ; seul le comment l'intéressait en premier lieu ; et nul doute qu'il était mort en homme de bien.

Après tout, la vie d'aventurier est pleine de danger... Vous pouvez finir dévoré par un dragon dans deux jours, après avoir contracté une maladie incurable auprès de sorcières Guenaudes... ou, plus simplement, finir assassinés par un groupe de fanatique dans les tunnels s'étendant sous la ville ou vous avez connu le bonheur et l'infamie.

C'était à ça que pensait Tancrède en s'enfonçant dans les profondeur du souterrain.

Frère Premier n'avait pas précisé le chemin à prendre plus qu'en faisant vaguement référence au "tunnel"... Et s'il était vrai qu'un seul chemin leur faisait face, le chasseur se demandait combien de temps encore ils auraient à avancer cet endroit sans nul autre source de lumière que leur torche. Cela faisait bien un quart d'heure qu'ils avançaient ainsi quand le bruit caractéristique d'une étendue d'eau les tira de leur silence.

Tancrède fit signe de ralentir plus encore, si cela fut possible, car la prudence, depuis l'entrée béante déjà, était de mise. Encore cinq pas et leurs marche produisit des sons spongieux. Enfin, la lumière de la torche se refléta à la surface d'un canal inférieur, à quelques mètres sous leurs pieds, qui se poursuivait plus loin que ne leur permettait de voir une arche de pierre noire.

Tancrède fouilla les alentours des yeux. Il semblait que cet endroit était un cul-de-sac !


°° Ne me dites pas que nous allons devoir sauter et poursuivre par ce canal nauséabond ? °°

Il réfléchit un instant. Si Frère Second avait la musculature nécessaire pour nager sur de longues distances, Frère Premier semblait moins athlétique que cérébral. Il devait forcément y avoir une entrée qui lui correspondait plus...

"Nous touchons au but, Mériale ! je le sens !"


Murmura Tancrède, car il n'osait parler à haute voix, tout en fouillant les murs.

Cela prit encore quelques minutes. Quelques minutes angoissées. Tancrède avait la certitude qu'on les observaient... mais d'où ?

Enfin, une pierre céda sous son investigation minutieuse. Une large portion de mur coulissa avec un son humide, révélant une grille massive et un levier pour en activer l'ouverture. Mais ce qu'il y avait derrière la grille fit reculer d'horreur le chasseur !

Dix corps nus, balafrés, indéniablement morts et qui pourtant se mouvaient lentement dans cette grande pièce faiblement éclairée, se jetèrent sur la grille en exhalant des râles de leurs cordes vocales brisées.


"Les zombis ! Les zombis de Mordoc !"

Tancrède considéra soudain le plongeon beaucoup plus envisageable.

"Voilà pourquoi les rues de ce quartier abandonné de tous sont libres de toute réminiscence du joug vampirique ! Frère Premier et Frère Second les ont emmenés ici... et s'en servent pour protéger l'entrée de leur culte, vois ! Une porte au fond, derrière ces morbides gardiens ! Et là, c'est clairement le canal que je vois longer le mur droit de la pièce... Il est grillagé. Si nous pouvions nager jusque-là sans nous noyer, nous éviterions les zombis. Mais que vaut-il mieux faire... ?"
Revenir en haut Aller en bas
Nath
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5344
Age : 49
Localisation : Dinard
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Nolorine Pourprelune
Race: Elfe
Points de vie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: En route pour la Porte de Baldur.   Lun 11 Sep - 21:12

Mériale plisse le nez. L'idée d'être obligée de sauter dans cette eau infecte et d'y nager lui fait dresser les cheveux sur la tête.

°° Brrr, je n'ai aucune envie de me retrouver dans cette eau noirâtre et puante. Qui sais ce qu'elle peut contenir comme créature en plus des rats... °°

Elle en est là de ses réflexions lorsque Tancrède trouve un mécanisme caché qui fait basculer un pan du mur et découvre une ouverture. Elle-aussi voit immédiatement le levier et sourit. Mais son sourire s'efface aussitôt quand elle voit les créatures mortes-vivantes s’agglutiner contre la grille qui protège le passage secret. Elle a un mouvement de recul, bien naturel, avant de se reprendre. Elle écoute le rôdeur et hoche la tête tout en regardant le canal qui passe près des zombis. Après une petite minute, elle secoue la tête.

- Nager jusque là sans savoir ce que peut receler l'eau du canal me semble plutôt aléatoire. Mieux vaudrait éliminer les zombis. Nous n'aurons pas de mal à les occire, regarde-les. Ils sont déjà pressés contre la grille. Il suffirait de leur passer une lame en travers du crâne.
Mais...si nous tuons les zombis, frère premier et second sauront que quelqu'un est passé par ici.

Elle regarde Tancrède d'un air interrogateur.

- Ma préférence, je te l'avoue, serait d'occire ces monstres mais je te suivrais si tu optes pour passer par le canal.

Mériale attend la réponse de Tancrède tout en fixant les zombis avec férocité. Pour elle, ces créatures sont une insulte à Kelemvor et rien que pour cela, sa lame la démange !
Revenir en haut Aller en bas
Frenchtouch03
Habitué
Habitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 20
Date d'inscription : 06/05/2016

MessageSujet: Re: En route pour la Porte de Baldur.   Sam 23 Sep - 22:18

De même que Mériale, Tancrède considère l'eau d'un mauvais œil. Les zombis, quant à eux, représentent pour lui des blasphèmes ! Sur la même longueur d'onde, les aventuriers décident donc de passer à l'action.

Le chasseur extirpe une épée courte de sa gaine de cuir attachée, garde vers le bas, à son bras gauche. Le premier mort-vivant à râler dans sa direction se retrouve percé en de multiples endroits. La tâche est bien plus difficile et salissante que prévu, et il faut un certain temps pour neutraliser le moindre automate de chair !

"Prenez garde à leur visage. Conseilla-t-il entre deux éclaboussures. Je souhaite que ce ne soit pas le cas, mais celui que nous sommes venus chercher se trouve peut-être parmi eux..."
Revenir en haut Aller en bas
Nath
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5344
Age : 49
Localisation : Dinard
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Nolorine Pourprelune
Race: Elfe
Points de vie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: En route pour la Porte de Baldur.   Sam 23 Sep - 22:22

Tandis que Mériale suit l'exemple du rôdeur et transperce les zombis de sa lame, elle se rend compte que l'exercice est plus difficile que prévu. Les os du crâne du premier zombi qu'elle frappe freine considérablement l'élan de son attaque. Sa main arrive dangereusement près de la bouche grande ouverte du monstre et elle voit les dents pourries de ce dernier claquer à quelques centimètres de sa peau. Heureusement, Tymora lui sourit et sa lame tue le zombi avant qu'il ne puisse la mordre. Elle pousse un soupir de soulagement en voyant s'effondrer le corps de la créature.

Elle se prépare avec plus de minutie pour affronter le deuxième mort-vivant, ayant bien appris de son erreur précédente quand la voix de Tancrède lui annonce une possibilité effrayante. Elle interrompt aussitôt son action et fixe un regard atterré sur le rôdeur. Elle cligne des yeux, laissant l'horrible information se répandre dans son esprit avant de tourner à nouveau son visage vers les zombis agglutinés aux barreaux devant elle. Elle détaille le faciès de la créature la plus proche d'elle, puis fait de même pour les autres à côté.


°° Dieux, pitié, pas ça...De grâce, pas ça... °°

L'idée d'apercevoir le visage tant aimé de son père ou de son frère parmi ceux de ces choses à demi-décomposées lui est intolérable et c'est avec appréhension qu'elle relève sa lame et frappe à nouveau les monstres devant elle. Elle prend bien soin de détaillé le visage de chaque zombi qu'elle frappe pour être certaine de ne pas commettre l'irréparable.
Elle frissonne alors, glacée, en se rendant compte que l'irréparable aura déjà été fait si l'un des deux est devenu un mort-vivant. Elle lutte pour ne pas laisser couler ses larmes.


°° Non, ne pleure pas, tu vas brouiller ta vue si tu te mets à pleurer. °°

Elle se retient donc et fixe son esprit sur sa lame pour frapper tout en ne pouvant s'empêcher de penser que Tancrède est peut-être en train de frapper son père ou son frère, à côté d'elle. Enfin, le dernier zombi est éliminé et le silence retombe autour d'eux. Elle se force alors à regarder les zombis tombés devant Tancrède et se met à trembler. La pénombre l'empêche de bien voir les visages des créatures tombées et l'idée qu'elle va devoir s'approcher d'eux pour mieux les examiner l'emplit d'horreur.

Elle attend que le nordique ouvre la grille pour entrer à sa suite. Elle se mure dans le silence tant elle appréhende de découvrir sur les traits des morts qu'elle va approcher ceux de ses parents. Sa respiration saccadée trahie son émotion alors qu'elle approche du tas de morts que Tancrède a occis. Sa voix est tremblante quand elle chuchote plus pour elle-même que pour être réellement entendu de quiconque.


- Dieux, qu'ils ne soient pas là...qu'ils ne soient pas là...
Revenir en haut Aller en bas
Frenchtouch03
Habitué
Habitué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 36
Age : 20
Date d'inscription : 06/05/2016

MessageSujet: Re: En route pour la Porte de Baldur.   Ven 3 Nov - 14:54

Le chasseur se rendait bien compte de l’horreur de la situation pour Mériale, aussi prit-il le parti de chercher directement et franchement si, parmi les corps entassés, se trouvaient les parents de son amie. C’est avec une voix ferme qu’il annonça :

« Mériale, ils ne sont pas là. Aucun des zombis ne correspond à la description que tu m’as faite d’eux. »

Il était grandement soulagé, mais il se sentit obligé d’ajouter sur le même ton :

« Hélas, ils peuvent être n’importe où ailleurs, dans le même état. Une fois la secte de la Pierre Vivante éliminée, je te jure de fouiller tous les égouts de cette ville pour les retrouver s’il le faut. »

Comme pour répondre à son serment, un grand cri se fit entendre, traversant la porte en bois ferré de l’extrémité opposée de la pièce. Tancrède fut plaqué au mur attenant en quelques pas rapides ; il avait l’arc prêt, flèche encochée. Il fit signe à Mériale qu’il souhaitait écouter un peu avant de foncer tête baissée dans l’action : si un innocent souffrait bel et bien, cela ne lui apporterait pas grand-chose de voir les deux seuls aventuriers à proximité tomber dans un piège !

Le cri de douleur avait laissé place à une respiration rauque. Le Nordique nota que, si la douleur le suffoquait, le blessé ne devait l’être que très légèrement ; dans le cas contraire, sa respiration n’aurait pas été aussi fluide. Il y avait aussi un ronflement continu mais non égal.


* Des braseros, sans doute.* Songea le chasseur.

Et il y avait une voix… dure, claire mais ténébreuse… Cette voix, où l’avait-il déjà entendue ?

« J’utilise pourtant des mots simples, mortels. Disait-elle. Où. Est. La Pierre Météorique ? »

Le regard de Tancrède se figea d’effroi. Cette voix, il l’entendait aussi dans sa tête ! Depuis bien des années… C’était cette voix qui l’encourageait parfois à tuer ! C’était cette voix qui lui conseillait de se méfier de ses amis ! Il l’entendait depuis qu’il avait…

*Impossible ! Mais Mériale dans ce cas, maintenant l’entend aussi ?*

Un coup d’œil à sa compagne d’aventure le renseigna : elle l’entendait elle aussi, maintenant. Cette voix qui venait de…

« La Pierre… »

« … Pierre Météorique… »

« … Vivante… »

« … la Pierre ! »

La porte s’ouvrit d’elle-même. La salle semblait immense ; à moins que ce ne soit l’obscurité qui lui ajoutait de l’ampleur. Les deux braseros disposés à l’entrée ne parvenaient pas à la dissiper entièrement, de même que celui qui semblait trôner en son centre. Deux hommes enchaînés au mur de pierre humide, à gauche, leur jetait un regard effaré. Ce n’était pas Tancrède qu’ils fixaient.


« Mériale… ? »
Firent-ils d’une voix faible.

Un homme, que les aventuriers reconnurent immédiatement comme Frère Second, leur adressait un regard moins surpris, mais il était comme un peu vague. Le Nordique compris que ce n’était pas eux que l’on regardait mais, que par un moyen inconnu, le regard du cultise était attiré par les pierres qu’ils portaient sur eux.

« Ecarte-toi d’eux, Frère Second. Intima-t-il en pointant sa flèche vers lui. Ton complice ferait bien de sortir de l’ombre, lui aussi.

-Je ne le puis. Répartit la voix.

-Je t’y forcerai. Montre-toi !

-Pauvre imbécile. Tu me voix déjà. »

Tancrède écarquilla les yeux. Frère Second laissait pendre sa mâchoire et des sons articulés s’en échappaient !

« Par Torm ! S’exclama-t-il. Écartez-vous de vos prisonniers ! Sorcier ou non, une flèche dans le corps vous attend si vous tentez quoique ce soit ! »

Frère Second obtempéra, très calme. Le chasseur se tourna vers Mériale :

« Va libérer ta famille. Je le tiens en respect. »
Revenir en haut Aller en bas
Nath
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5344
Age : 49
Localisation : Dinard
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Nolorine Pourprelune
Race: Elfe
Points de vie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: En route pour la Porte de Baldur.   Mer 8 Nov - 21:47

Le temps semble se figer pour Mériale lorsque la porte s'ouvre. Elle découvre la vaste pièce et aperçoit son père et son frère, enchaînés au mur. Elle voit frère second et entend la voix mais son regard reste rivé sur ses parents attachés. Elle sert un peu plus fort son arme et se déplace, d'un pas décidé, lorsque Tancrède lui dit d'aller les délivrer. Elle entre dans la pièce, côté gauche, et longe le mur, prête à combattre si besoin. Elle reste vigilante tout en approchant de son père qui est le plus proche d'elle. Elle crispe les mâchoires, déterminée.

°° Je dois rester concentré sur ce qui se passe dans la pièce. Surtout que je ne commette pas l'erreur de rester focaliser sur ma famille sinon je risque fort de nous faire tous tuer. °°

Forte de cette pensée, elle reste sur le qui-vive tout en espérant que tout va bien se passer
...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En route pour la Porte de Baldur.   

Revenir en haut Aller en bas
 
En route pour la Porte de Baldur.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Allez hop, en route pour l'aventure ! ♪
» Le 09 juin... En route pour les plaquettes...
» En route pour les havres gris ...
» En route pour la gloire (sujet fini)
» [98/99] En Route pour le Loch Ness

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masterole :: Les tables :: Royaumes oubliés - Chessenta-
Sauter vers: