Forum sur les jeux de rôles
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les enfants d'Eauprofonde : Imizaëlle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nath
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5312
Age : 49
Localisation : Dinard
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Nolorine Pourprelune
Race: Elfe
Points de vie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Les enfants d'Eauprofonde : Imizaëlle.   Dim 6 Mar - 1:27

La 6ème heure du jour sonne aux cloches des temples tandis que le soleil se lève sur la cité aquafondienne. Imizaëlle s'éveille et se lève discrètement. Elle s'approche furtivement du lit de son grand-frère, Faélar, puis de celui de sa petite sœur, Azuil, afin de vérifier qu'ils dorment encore. Une fois rassurée sur le sujet, elle se glisse sans bruit dans la salle d'eau de l'appartement familial. Elle grimpe sur la commode et ouvre la lucarne qui donne sur le toit de l'immeuble. Avec dextérité, elle se faufile par l'ouverture, longe le rebord de fenêtre plutôt mince pour arriver à la gouttière solidement amarrée à la pierre de la bâtisse. Avec précaution, Imizaëlle grimpe par la gouttière jusqu'à l'arrête du toit et se met à califourchon dessus. Une fois bien stabilisée, elle lève son visage enfantin vers le ciel et ferme les yeux.

Elle laisse le vent froid gifler ses joues, picoter son nez et prend une grande inspiration avant de rouvrir ses paupières. Elle sourit en découvrant les toits de la cité d'Eauprofonde inondés de l'éclat doré du soleil levant.C'est un moment qui annonce pour elle le début d'une journée agréable. Elle reste un bon moment ainsi, admirant sa cité natale tout en goûtant la fraîcheur vivifiante du matin. Revigorée, elle finit par redescendre et profite d'avoir la salle d'eau à disposition pour se laver et s'habiller. Lorsqu'elle gagne la cuisine, sa mère, Talindra, est déjà en train de servir le petit-déjeuner aux autres membres de la famille Ocrelueur. Aélthas, son père, la regarde arriver en souriant.

- La bonne rencontre, mon petit papillon, toujours la première levée, lavée et habillée, hein ? Tu es vraiment la lève-tôt de la famille.

Imizaëlle vient embrasser son père, sa mère, son grand frère et termine par sa petite sœur qu'elle enlace, comme tous les matins, pour un gros câlin. Ce joli moment de tendresse passé, Imizaëlle déjeune de bon appétit. Tout en mangeant, elle écoute son père parler du dur labeur qu'il fait tous les jours comme manœuvrier dans les entrepôts Ingerr & Ingerr. Stocker les lourdes caisses de bois puis les déstocker pour les livrer dans toute la cité est un travail harassant et la petite fille comprend pourquoi son père rentre chez lui, le soir, si fatigué. Sa mère a un travail beaucoup moins physique . En tant qu'employée de l'échoppe "Les cartographes de Laran", elle vend et achète des cartes, plans et croquis en tout genre. Son œil expert lui permet de jauger la qualité des parchemins, gravures ou papiers qu'on lui propose et d'en définir un prix d'achat et de vente. Durant ces moments creux, elle fait elle-même des copies qu'on lui commande. Imizaëlle aime l'échoppe où travaille sa mère, l'odeur de parchemins la grise toujours un peu.  

Après le petit-déjeuner, elle prépare, avec Azuil, les vêtements que cette dernière va porter pour la journée en attendant que Faélar libère la salle d'eau. Elle aide sa petite sœur à se laver, s'habiller avant de rejoindre le reste de sa famille et de sortir en même temps qu'eux de l'appartement. La petite famille se sépare au bout de la ruelle où se trouve leur immeuble d'habitation. Aélthas part vers les entrepôts tandis que Talindra emmène ses enfants au temple d'Oghma où chacun d'eux gagne sa classe respective. Quand elle est sûre que ses enfants sont en sécurité, Talindra part à son tour vers l'échoppe où elle travaille.

Imizaëlle entre dans la classe d'Eurid Aporos et s'assoit pour écouter la leçon de son professeur. A la 9ème heure du jour, elle quitte la classe pour se rendre dans celle du prêtre semi-elfe, Tamar Sablétoile. Tamar apprend aux enfants la langue raffinée des elfes et leur donne une base légère d'histoire elfique en même temps. A la 10ème heure du jour, Imizaëlle quitte le temple d'Oghma en trottinant gaiement et ne traîne pas pour rejoindre sa mère dans l'échoppe de cartes. Durant une heure, avec l'autorisation bienveillante de son patron, Talindra initie sa fille au métier de copiste. Imizaëlle adore cette activité et s'applique toujours pour la réaliser. A la 11ème heure, la petite fille accompagne sa mère et repasse par le temple d'Oghma pour récupérer son frère et sa sœur. Ensemble ils retournent chez eux manger et se raconter mutuellement leur matinée. Puis, tandis que Talindra remmène son fils et sa fille cadette au temple d'Oghma, Imizaëlle court rejoindre son oncle maternel, Aîdan, et l'associé de ce dernier, Khemed. Tous les deux sont chasseurs de prime et ils enseignent à la fillette certaines de leurs compétences...

A suivre Wink

Revenir en haut Aller en bas
Nath
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5312
Age : 49
Localisation : Dinard
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Nolorine Pourprelune
Race: Elfe
Points de vie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les enfants d'Eauprofonde : Imizaëlle.   Dim 6 Mar - 1:28

Aïdan accueille sa nièce et l'emmène jusqu'à une ruelle de la cité. En chemin, il lui explique qu'il va falloir qu'elle tente de retrouver les traces d'un fugitif passé par là. Imizaëlle regarde la ruelle d'un air dubitatif avant de froncer les sourcils. Comment trouver des indices du passage d'un fugitif dans cet endroit remplit de caisses en bois, de tonneaux vides et de détritus en tout genre ? Elle lève les yeux et regarde son oncle. Il lui sourit et montre la rue d'un mouvement du menton.

- J'ai préparé la ruelle moi-même, mon petit papillon, à toi de trouver la trace que le fugitif a laissé derrière lui.

La petite fille grimace avant de soupirer. Elle avance et étudie le tas de caisses mises en vras sur sa gauche. L'une d'elle est un peu éloignée des autres. Elle s'en approche, la regarde avant de lever la tête. Au-dessus d'elle, à environ deux mètres du sol, se trouve une fenêtre avec un rebord en pierre poli par le temps. L'enfant penche la tête de côté, intriguée, mais poursuit sa recherche en avançant. Un peu plus loin, une odeur âcre émane des tonneaux. Un reste de liquide a laissé une trace à côté de l'un des fûts. Après l'inspection minutieuse de la ruelle, il n'y a que ces deux éléments qui retiennent l'attention d'Imizaëlle. Elle retourne vers les tonneaux et, grâce à sa taille enfantine, se glisse derrière celui qui a laissé une trace humide sur le sol.
C'est là qu'elle découvre une trappe brisée qui donne dans un sous-sol. Elle ressort et désigne l'endroit à son oncle tout en disant d'une voix assurée.

- Il est passé par là !

Aïdan a un sourire avant de demander.

- Tu es sûre ? Ne serait-il pas plutôt passé par la fenêtre en s'aidant d'une des caisses en bois ?

L'enfant secoue la tête.

- Non, il a déplacé la caisse pour faire croire qu'il était passé par là mais ce n'est qu'un leurre.

Imizaëlle montre la traînée près du tonneau.

- Il a bougé le tonneau pour se glisser par la trappe brisée. Il s'est ensuite retourné pour remettre le tonneau en place avant de partir dans le sous-sol. C'est pour ça qu'il y a une trace humide sur le pavé devant le tonneau.

Aïdan hoche la tête, satisfait. Il tapote l'épaule de sa nièce affectueusement.

- Tu as raison, mon petit papillon, le fugitif est bien passé par la trappe. Tu ne t'es pas laissé berner par le leurre et je t'en félicite.

Les cloches annoncent la 16ème et l'oncle d'Imizaëlle la pousse gentiment.

- Allez rentre, nous continuerons demain, comme d'habitude.

La fillette embrasse son oncle et file en direction du même immeuble que Meilil, Goronn, Brann, Tara et Farlinn où elle habite, elle-aussi, avec sa famille. Elle se hâte de rejoindre ses amis dans la cour où se trouve leur cabane-débarras, heureuse à l'idée de pouvoir raconter sa journée aux autres enfants...
Revenir en haut Aller en bas
 
Les enfants d'Eauprofonde : Imizaëlle.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» Aide speciale aux enfants du president Rene Preval!
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Haiti : protéger les enfants, une nécessité
» Dominicanie: Proposition sur les enfants d'immigrants illega

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masterole :: Les récits amateurs :: Les royaumes oubliés-
Sauter vers: