Forum sur les jeux de rôles
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les enfants d'Eauprofonde : Farlinn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nath
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5336
Age : 49
Localisation : Dinard
Date d'inscription : 29/10/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Nolorine Pourprelune
Race: Elfe
Points de vie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Les enfants d'Eauprofonde : Farlinn.   Ven 12 Fév - 1:13

La 7ème heure du jour vient de sonner aux cloches des temples du quartier. Farlinn se réveille, seul dans la pièce, comme d'habitude. L'enfant regarde les deux autres lits, vides, de la chambre et soupire tristement. Eriss, sa mère, a dû venir sortir du lit Dorgan et Nathee, son frère et sa sœur, vers la 6ème heure du jour. Ils ont dû sortir de la pièce en silence en le laissant se débrouiller pour se réveiller. Le petit gnome sent une boule lui serrer la gorge et les larmes lui monter aux yeux. Avant, lui aussi était réveillé à la 6ème heure du jour, comme les autres.

Il se lève et sort de la chambre. Il longe le couloir de l'appartement familial et passe devant le salon. Burgell, son père, ne lève même pas les yeux vers lui quand il l'entend passer et continue, comme si de rien n'était, à apprendre à son fils cadet les ficelles du métier de vendeur. Avant, c'était lui, Farlinn, qui était à la place de Dorgan. Pour Burgell, il était évident que son fils aîné prendrait sa suite au bazar où il est employé. Cela ne faisait-il pas deux générations que la famille gnome Rocnoir tenait cette place et se la transmettait de père en fils ?
Farlinn baisse la tête et continue son chemin jusqu'à la cuisine. Sa mère termine de servir le petit déjeuner à sa fille tout en lui parlant avec entrain de son métier de réparatrice de filets qu'elle exerce à l'échoppe "Les filets de Nueth". Elle jette à peine un regard à son fils aîné lorsqu'il entre et vient s'asseoir à la table. Elle l'ignore totalement et fait mine de ne pas voir qu'il attend son petit-déjeuner.

Au bout de quelques minutes, Farlinn se lève et va prendre une écuelle pour y mettre une tranche de lard grillé, un morceau de fromage et une tranche de pain qu'il vient dévorer de bon appétit à table. Durant tout son repas, sa mère ne lui parle pas et continue de l'ignorer. Seule Nathee, sa petite sœur, lui parle un peu, curieuse de savoir ce qu'il va faire de sa journée. Alors qu'il se prépare à répondre à Nathee, sa mère semble soudain prendre conscience de sa présence et l'arrête net d'un geste de la main.

- Non, ne lui répond pas ! Je t'interdis formellement de parler de ce que tu fais avec Nathee ou Dorgan. Si tu le fais et que je l'apprends, je te jetterais à la rue !! Tu m'as bien compris ?

La violence de ces propos dans la bouche de sa mère choquent Farlinn qui fond en larmes et s'enfuit de la cuisine, épouvanté. Il se réfugie dans la salle d'eau et pleure durant un bon moment avant de se calmer. Il se lave, s'habille, et prend sa besace. Il sort de chez lui, les yeux gonflés et rouges d'avoir tant pleuré. Il lui faut le trajet de son immeuble jusqu'à la classe d'Eurid Aporos, au temple d'Oghma pour réussir à se composer l'attitude joyeuse que tous le monde lui connait. Depuis que le magicien Kappivan Furmastyr a décidé de le prendre comme apprenti, les heures passées en dehors du foyer familial sont celles qui le rendent le plus heureux.

Ses parents, par crainte du mage et de ses sortilèges vengeurs, n'ont pas osés se dresser contre le choix qu'il a fait et leur fils étant plus qu'enthousiaste à l'idée de devenir mage, ils n'ont pas réussis à le faire refuser cette offre. L'enfant a toujours été fasciné par la magie et possède une affinité naturelle avec elle qui n'a pas échapper au regard expert du mage Furmastyr. Depuis ce moment, Farlinn subit la colère de ses parents. Puisqu'il est évident qu'il ne suivra pas les traces de son père, qu'il préfère la magie, il ne fait plus réellement partie de la famille qu'il a d'une certaine façon rejeté. Fort de ce raisonnement, les parents Rocnoir ont donc décidés de faire tout leur possible pour que leur fils aîné parte de chez eux. Ils ont trop peur du mage pour mettre eux-mêmes, Farlinn à la porte mais ils espèrent que leur attitude finira par le décider à partir tout seul.

Farlinn est content d'aller au cours d'Eurid Aporos. Il aime apprendre et il y retrouve ses amis, en particulier Tara, la petite halfeline, avec qui il s'entend à merveille. L'heure de cours passe trop vite à son goût. A la 9ème heure du jour, il quitte la classe à regret pour se rendre dans celle de Dorn Buckman, professeur qui lui enseigne, à lui et à 9 autres enfants, la langue des gnomes. Farlinn s'est fait un ami dans la classe de Buckman, Billiham Boisvert, un gnome amoureux des plantes et des fleurs. Billi veut devenir jardinier-fleuriste comme son père, Philianir. Philianir a prit Farlinn sous son aile pour lui apprendre en même temps qu'à son propre fils les bases du commerce. Comme il lui a dit, cet enseignement lui sera fort utile si un jour il décide d'ouvrir une échoppe d'objets magiques, comme le font certains magiciens. C'est ainsi que la 10ème à la 11ème heure du jour est consacré à l'étude du commerce pour le petit gnome.

Il déjeune avec le fleuriste et son fils avant d'aller rejoindre le mage Kappivan Furmastyr. Il se plonge alors avec délectation dans l'étude de la magie. L'enfant déteste de plus en plus l'idée de rentrer dans un foyer où il n'est plus le bienvenu. Il n'ose pas en parler à son mentor de peur que ce dernier puisse faire du mal en représailles à ceux qui restent malgré tout sa famille. Il supporte de moins en moins cette situation qui le fait terriblement souffrir mais ne sait pas quoi faire. Il aimerait beaucoup vivre avec Billi et son père mais il n'est pas certain que ces derniers accepteraient. Après tout, il n'est rien pour eux, si ce n'est l'ami de Billi. Farlinn a trop peur de se voir rejeté une nouvelle fois pour oser demander et cela le ronge.

Lorsque la 16ème heure du jour sonne, il quitte la mort dans l'âme le laboratoire magique de Furmastyr. Il retourne à l'immeuble où il vit et va rejoindre ses amis dans la cabane-débarras de la cour. Il aime ce moment où ils sont tous ensemble et parlent chacun de leur journée, de ce qu'ils ont vu ou entendu. C'est son moment de répit, celui qui l'aide et lui donne du courage pour affronter son retour dans l'appartement familial où il va être à nouveau le pestiféré. L'enfant lance une petite prière silencieuse aux dieux, espérant que l'avenir lui apporte un peu plus de chance...
Revenir en haut Aller en bas
 
Les enfants d'Eauprofonde : Farlinn.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» Aide speciale aux enfants du president Rene Preval!
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Haiti : protéger les enfants, une nécessité
» Dominicanie: Proposition sur les enfants d'immigrants illega

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masterole :: Les récits amateurs :: Les royaumes oubliés-
Sauter vers: