Forum sur les jeux de rôles
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le shamanismie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bobbygawelle
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2021
Age : 43
Localisation : Saint Renan
Date d'inscription : 27/08/2007

Feuille de personnage
Nom du Personnage: Arthur Debrefeuille
Race: Humain
Points de vie:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Le shamanismie   Dim 29 Mar - 2:26

Suite à la lecture d’un livre fort intéressant traitant de ce sujet je me suis décidé d’en faire un petit résume. La finalité étant de faire une aide pour les maitres de jeu et les joueurs qui souhaiteront incarner un personnage chaman.

- Pour commencer précisons ce qu’est un chaman, la page 9 du compagnon 2 de Rolemaster nous donne une définition de cette profession : « Le shaman est un utilisateur pur de sorts du royaume de la Théurgie, dont le pouvoir se manifeste par la manipulation du Monde des Esprits et par l’utilisation de visions, provoquées aussi bien par des sorts que par des drogues. Il est aussi particulièrement en harmonie avec la nature car elle constitue la source de son pouvoir. Bien que le shaman soir en général considéré comme une variété barbare de clerc ou d’animiste (et même appelé « sorcier-rebouteux » par les ignorants), il est en fait un tant soit peu plus versé dans les voies et la doctrine de la Magie qu’on ne le pense. Etant donné qu’il doit être si souvent en interaction avec les autres (même s’il s’agit la plupart du temps d’esprits), il est en général assez au fait des affaires quotidiennes des hommes, ce qui le rend bon diplomate et négociateur.
Un shaman sera en très bons termes avec tous les animaux, bien qu’il n’ait pas de regret à en tuer et à en manger si nécessaire. La seule exception réside dans son animal totem ; il sera toujours traité avec respect et révérence par le shaman. »
Il va de soit que c’est une très bonne définition (elle provient des règles de Role quand même…) mais nous pouvons développer ce texte.
Pour cela nous aborderons plusieurs facettes de cette profession

- Nous pouvons dire ce qui défini le plus le shaman est sa relation avec le plan des esprits et surtout le fait qu’il entretien une relation avec un double dans ce plan lui apportant une grande partie de ses pouvoirs magiques. Il faut préciser qu’il communique avec son double lorsqu’il le souhaite et seulement lui. Ce double porte plusieurs noms dont totem, esprit auxiliaire, compagne de l’autre monde, etc.… Il n’est donc pas en relation directe avec le monde des esprits…

- Il est souvent dis que les shamans ont une tendance à utiliser certains plantes et substances leurs permettant de s’élever vers l’autre monde. La première de ces subsistances est le tabac… Mais il ne faut pas prendre notre shaman pour un drogué, non. La maitrise de son art tend vers une pratique excluant ces drogues petit à petit et les shamans de haut niveau réussissent à entrer en transe simplement avec leur volonté.

- Il y a trois façons de devenir chaman : on peut devenir chaman sans volonté manifeste, par élection « divine » ou « spontanée ». On le peut aussi par une quête, une recherche active. On le peut enfin par héritage, par transmission familiale. Il y a toujours un coté mystique à cette élection même en accédant à cette profession par une quête, il y a des « signes » qui se manifestent. Ce sont le plus souvent des transes spontanées, qui
ressembleraient à s’y méprendre à des crises épileptiques, des maladies à répétition, allergies. Par exemple ne pas supporter de manger du poisson pourrait faire penser que vous avez un totem lié au milieu aquatique.
Peut importe la façon dont il a été désigné il y aura toujours une phase d’apprentissage par un maitre. Il li apprendra les chants, les danses et les techniques de transes lui permettant de pratiquer son art. La durée de cet apprentissage peut être de plusieurs mois à des années.
Généralement, il n’y a qu’un seul shaman par tribu ; vous comprenez que le maitre n’est pas pressé de former une relève pouvant revendiquer son poste.

- Un shaman ne rêve pas pour lui mais pour les autres. Il utilise ses pouvoirs pour faire des divinations, repousser les mauvais sorts, voir en lancer sur des ennemis (ce qui est plus tôt rare). Il fait office de conseiller, de sage voir de guérisseur. Dans ce dernier cas, cela vient de sa connaissance de la nature et des plantes médicinales, non de ses sorts. Dans les tribus primitives ses connaissances lui donnent un statu particulier au sein de la tribu. Ce qui est beaucoup moins flagrant dans les civilisations plus développées mais il peut très bien officier dans une petite ville.
Il est un guide pour les autres face aux éléments extérieurs. C’est lui qui ordonne les déplacements pour les tribus nomades. Il bénit les chasses, accompagne les mourants vers l’autre monde, lutte contre les épidémies (souvent un mauvais sort lancer par le shaman d’une tribu ennemie). Il sert de prêtre, de guérisseur. Il est la source de savoir et de pouvoir de la tribu.

Le shaman est rarement mauvais mais il en existe. Ils vivent généralement seuls dans des lieux reculés (cimetières abandonnés, lieux de pouvoirs ou sacrés). On vient les voir lorsque l’on veut se débarrasser d’un ennemi, d’un époux ou de sa femme, etc.… Ce genre de shaman lance des sorts agressifs à l’esprit de la cible. Il peut agir sur la nature à petite échelle : rendre un bois vide de gibier, pourrir les cultures, etc.… Ils sont pratiques mais on ne les veut pas comme voisins de tous les jours. Si un shaman protège
la ou les victimes, alors les deux shamans se livreront un combat par l’intermédiaire de leur totems dans le plan des esprits.


Pour résumer : c'est une profession qui n'est pas trop jouer qui, en sortant du stéréotype du shaman indien dansant autour du feu, peut-être très intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
http://masterole.forumsactifs.net
groumph
Membre d'honneur
Membre d'honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 274
Age : 43
Localisation : une caverne près de Lyon
Date d'inscription : 21/04/2008

MessageSujet: Re: Le shamanismie   Lun 30 Mar - 11:42

Yes, voilà qui est intéressant, j'ai du mal avec cette profession tant elle me semble "touffue" et du coup délicate à cerner, quelles limites, quels pouvoirs etc.

Je me permet juste de rajouter que dans la plupart des sociétés dites primitives de notre monde réel, les shamans ont souvent eu un rapport particulier à la mort qui les a conduits à une singularisation, une marginalisation.

par rapport particulier j'ai cru comprendre :
1. Ils ont frôlé celle-ci (maladie, accident grave)
2. ils ont vécu à côté de celle-ci, les proches ont été massacrés ou ont succombé à une épidémie. Certains ont dû jouer les garde-malade et voir peu à peu la ou les personnes accompagnées passer dans l'au-delà.

Bon je tiens ça d'une personne qui a visiblement lu un ouvrage sur le sujet, mais je n'ai pas le titre du bouquin, j'essaierai de me renseigner si ça t'intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
http://ggmdta.free.fr/
 
Le shamanismie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Masterole :: Votre univers :: Tout un monde (ou presque)-
Sauter vers: